Archive pour le mot-clef ‘Week-end’

Science des évidences

Mercredi 3 février 2010

Les Nuls - La mouche qui pète

La science, ce sont avant tout des hommes et des femmes qui cherchent … nous disaient Les Nuls.

Et des fois ils trouvent. Et quand ils trouvent, tout un tas d’autres gens se mettent à chercher eux aussi. Ces autres gens cherchent 2 choses .

  1. A vérifier si ce qu’ont trouvé les premiers est répétable et vrai.
  2. Quel pourrait être le débouché commercial d’une telle découverte.

La quantité d’équipes de recherche de la première catégorie indique à la fois la portée et la surprise que la découverte a suscité. La seconde catégorie est liée à la portée de la découverte.

Fort de ces informations, vous êtes maintenant en mesure de déterminer vous-même le nombre d’équipes qui ont bouleversé leurs plannings, annulé leurs vacances, modifié leurs angles de recherche, commencé des études prospectives, ouvert des bourses de thèse lorsque le séisme qui va vous être révélé dans le prochain paragraphe leur a été connu.

Ok j’avoue je fais durer le suspens, mais franchement une découverte de cette importance mérite bien un petit teasing ! Je devrais même rajouter un saut de page avec une pub au milieu.

Richard Ryan, professeur de psychologie à l’Université de Rochester (je mettrai le lien en annexe pour ceux qui voudraient postuler comme maître de conf, doyen, ou que sais-je) a conduit une étude publiée par le Journal of Social and Clinical Psychology (je mettrai aussi le lien, pas sur qu’ils aient besoin de grand monde au comité de lecture pour ça mais on ne sait jamais.)

Selon cette étude menée sur un panel représentatif de lui même de 74 adultes âgés de 18 à 62 ans… les travailleurs sont plus heureux le week-end… et c’est indépendant du niveau de responsabilité du travail…

Et en plus … c’est tout !

Dans un soucis de précision je vous livre les mots de Richard :

Workers, even those with interesting, high status jobs, really are happier on the weekend.

Merci les gars, n’oubliez pas de publier un livre afin que ça reste dans les mémoires.

J’ose espérer que ce n’est pas la conclusion de 3 ans de thèse d’un universitaire qui nous est présenté là…

Sources:

Liens: