Archive pour le mot-clef ‘Ménage’

Aspirateur

Jeudi 8 avril 2010

Il y a des choses qu’on imagine pas. Il y a des choses qu’on ne veut pas savoir. Il y a des choses qui, lorsqu’elles entrent dans notre champ de conscience, font vaciller le tissu de la réalité autours d’elles.

Plus que ça il y a des choses dont on ne veut imaginer la vérité.

Et pourtant…

Pouvez vous imaginer, voulez vous vous représenter, avez vous simplement envie de concevoir ce qu’implique l’étude de Dana Dawson ?

Dana Dawson est psychologue spécialiste de la personnalité. Elle a réalisé une étude financée par la « Dirt Devil vacuum cleaner company ». Au terme de cette étude, Mme Dawson est arrivée à la conclusion que la façon de passer l’aspirateur est révélatrice de notre comportement non seulement relatif à la propreté de notre demeure mais que cette façon est également liée à notre comportement entre les draps.

Et bien entendu, avec toutes les nuances dont la psychologie est capable lorsqu’elle se fait le jouet du marketing, Mme Dawson en extrait 5 comportements sexuels liés à 5 façons de passer l’aspirateur.

  1. Rapide, qui passe l’aspirateur à toute vitesse sans s’occuper de ce qu’il y a autour et en oubliant des coins. C’est un1 impatient, et un rapide, pas du genre à faire durer les préliminaires
  2. Méthodique, passe toujours l’aspirateur de la même façon. Il ne lui viendrait pas à l’idée de changer cette façon ou d’en essayer de nouvelles. Comportement fiable et prudent lié à une précaution entre les draps.
  3. Greffeur (?), l’aspirateur est une façon de déstresser physiquement. Il est tenace, laborieux et aime faire plaisir.
  4. Étourdi, passe sans regarder et sans faire attention. C’est un rêveur égocentrique qui peut sembler lointain.
  5. Manifestant, l’aspirateur sert d’exutoire à son mécontentement, et il cogne sans égard les meubles qui se trouvent sur son chemin. Sexuellement égoïstes, ils laissent leur partenaire faire le boulot.

5 Comportements types, ça parait peu pour classer l’humanité.

Mais si la science le dit.

Personnellement, maintenant, j’ai peur.

Vais-je pouvoir m’empêcher, la prochaine fois que je visiterai un proche, de regarder très indiscrètement si des taches de poussière persistent dans certains coins ?

Vais-je parvenir à faire abstraction des marques que je ne manquerai pas de remarquer sur les pieds de meubles et qui sont le symbole domestique manifeste et scientifique d’un comportement sexuel de type étoile de mer ?

Non sincèrement j’aurais préféré ne pas savoir, ne pas me douter que cela puisse être interprété. Ce qui se passe entre les draps, ou pas, ou ailleurs, y appartient.

Un cas non prévu

Merci à Pacotine pour l’illustration :)

Source :

  1. je masculinise le tout mais la version anglaise ne semblait pas sexuer l’étude []