Archive pour le mot-clef ‘Bruxelles’

Cook and Book ?

Jeudi 29 avril 2010

La météo et la flemme étaient jusqu’alors les deux principales raison à la régularité défaillante de ce blog.

De toute évidence il faudra en ajouter une troisième : Cook & Book

Non Pacotine ou moi n’écrivons de livre de cuisine (quoi que …) mais nous avons visité woluwe …

Si le shopping de woluwe reste un shopping (bruyant, pesant, odorant, peuplé et … cher), faire le tour du quartier aura été bénéfique.

Si vous y passez, arrétez vous lorsque vous verrez Cook and Book.

Autours d’une petite place, très calme malgré la proximité d’un grand boulevard, s’étendent quelques batiment. Croyez le ou non ces batiments incarnent un art de vivre.

Sur plusieurs terrasse, encore plus d’ambiances intérieures et de décors baroques, s’étendent, mélés, des réstaurants ET des librairies.

Si Pacotine avait eu ses affaires de dessin, je peinerais en ce moment à la sortir d’un des transat de la terrasse du fond…

Ps : Les librairies ont vraiment de tout …En témoigne ce désodorisant voiture particulièrement « frais »

Un désodorisant frais

Un désodorisant frais

Il est probable que nous y prenions nos quartiers d’été :)

Sortie

Vendredi 23 avril 2010

Juste un petit détail d’une ballade effectuée récemment, il faudra que l’on y retourne photographier LA maison steam-punk (encore plus que le musée des instruments de musique)1 :

Comme c'est affectueux

Dans le doute, nous ne sommes pas entrés, nous attendrons de savoir à quelle(s) catégorie(s) nous appartenons.

Et puis … il a des coins tellement plus alléchants

Pour éviter les mauvais jeux de mot : pas moins de 3 boules par personne !

  1. Le mot « steam-punk » est un qualificatif de Pacotine, moi je me souviens m’être écrié : « Oh! la maison de Jules Verne ! » Et il me semblait que c’était parfaitement adéquat. []

Ça va trancher chérie

Vendredi 12 juin 2009

Reprise dès que « les incompétents » [1] auront réussi à envoyer à télé2 les données nécessaires à la reprise de la ligne

Notes

[1] un jour j’expliquerai pourquoi, mais ce sera long…

Sushi, mon ami: mode d’emploi du « Comment faire des sushis chez soi »

Samedi 16 mai 2009

Ou « J’adore les sushis », version « fait maison »

Il faut bien le reconnaitre, les restaurants Japonais sont chers. Ou loin. Ou pas.

En cela, il faut avouer que leurs tarifs sont nettement plus justifiés que ceux des pizzerias mais là n’est pas le problème. Le problème c’est de les faire, et de préférence apprécier ensuite les manger.

Pour cela, rien de tel qu’un petit tutoriel en image: (je préviens, le texte est long… mais y’a tout plein de photos !!!)

Des bons sushis

Lire le reste de cet article »

Manger à bruxelles : Japonais

Mercredi 6 mai 2009

IMG_0017.JPG

Un régal ! Vraiment !

IMG_0011.JPG IMG_0013.JPG

Petit amusement de Pacotine sur la profondeur de champs, c’est très réussi je trouve. (toutes les photos sont d’elles)

IMG_0010.JPG IMG_0021.JPG

Toujours très réussi.
Les plus observateurs auront remarqué que c’est le même décors que j’avais déjà montré là.
C’est tout ce qu’il y a de plus normal, puisque cette orgie de sushi n’a pas été prise au restaurant mais à domicile.
L’ensemble étant l’œuvre de mes petites mains.
Une petite vue d’ensemble du menu ? C’est à imaginer avec une bouteille de Bourgogne aligoté (vin qui sans avoir de grosses qualités, n’a guère plus de défauts).

IMG_0014.JPG IMG_0016.JPG

Le dessert (gâteau au haricots rouge) n’est pas sur les photos… c’était du surgelé, néanmoins très bon.

Une chose va vous frapper : combien pour ce menu ?
-sushis : 10€
-vin : 5€
-dessert : 1.60€

  • Total : 16.60 € pour 2 …

Pour se gaver de sushis …
Dans un restaurant nous en aurions eu pour 60€ minimum, sans la bouteille de vin !

Alors on me dira : oui mais faire des sushis c’est un art …
Oui ! Mais faire des sushis simplement mangeables et bon c’est à la portée de n’importe qui[1] La valeur ajoutée du restaurant c’est de faire voyager, de proposer de l’exotisme en plus du service. Là effectivement nous n’avions ni l’exotisme ni le service. Nous avions juste un très bon plat de sushi (et de sashimis et de maki :p ).

L’avantage c’est que même après avoir fini la bouteille de blanc, nous n’eûmes aucun mal à rentrer. L’inconvénient est qu’il a fallu préparer le repas. Mais c’est pas si difficile !
Y’a pas de quoi en faire un plat

Une prochaine fois, j’expliquerai ça.

Notes

[1] vu que même moi j’y arrive !

Manger à bruxelles : Africain

Samedi 14 mars 2009

restau_afrique.jpg J’ai récemment gouté à la cuisine soudanaise/éthiopienne/érythréenne, chez Salam

Ça a eu le double avantage de satisfaire ma curiosité culinaire, et d’augmenter ma culture géographique.

L’inconvénient lui c’est que dans un restau comme ça, on veut tout gouter, le résultat c’est un assortiment. Et le gros gros problème des assortiments de un peu de tout, c’est qu’à la fin on sait même pas ce qu’on a mangé.

Lire le reste de cet article »