Archive pour le mot-clef ‘Assaisonner les restes’

Le recyclage des restes, ça casse pas des briques

Dimanche 20 septembre 2009

…ça les plie

La feuille de brick c’est un peu le marteau de la cuisine. On peut toujours l’utiliser (avec plus ou moins de réussite je le concède) afin d’accommoder à sa convenance le reliquat d’un précèdent repas.

Et en plus c’est facile, pas cher, relativement rapide. Et surtout comme dit précédemment : universel.

Tout comme un sushi sera toujours impressionnant pour le gars qui se contente de regarder de loin son poissonnier en s’approchant d’un pas résolument prédateur vers les morceaux de bœuf, une feuille de brick fera toujours quelque chose d’appétissant.

Petit tuto en image

mixer.jpg Avec une vielle salade dont on aurait plus trop su quoi faire autrement (ça ne convient pas au menu du jour ou toute autre raison…allant de merde « ça fait 3jours qu’on bouffe que de la salade » à « on va faire autre chose parce que là y’a pas de quoi remplir une dent creuse« ), il y a de quoi préparer de magnifiques samoussas de légumes de manière rapide et honnête.

Cette vieille salade, contenant comme exhaustive liste d’ingrédients des choses aussi originales et onéreuses que : -salade
-tomate
-fêta qui rime avec hisse
-vinaigrette à base de vinaigre balsamique et moutarde de Dijon
fera des très bon samoussas

Première étape :
On mixe tout et on passe au chinois (foutez la paix aux asiatiques, on parle de l’ustensile de cuisine) , c’est un samoussa qu’on veut pas une soupe et le légume c’est quand même principalement du liquide

On rajoute du yoghourt (ça marche aussi avec de la crème fraiche mais c’est du recyclage et il se trouve justement que du yoghourt était entamé) une bonne cuillère à soupe, de la moutarde pour une demie bonne cuillère à soupe, un œuf (c’est toujours sympa un œuf, généralement si vous ne savez pas si vous devez en mettre un ou non, mettez en toujours un, ça gâchera pas si il est en trop, par contre si il en fallait un et que vous ne le mettez pas ça va être pas glop[1])

Le résultat étant encore relativement trop liquide [2] on le passe un coup à la poêle tiède, sans matière grasse, c’est pour le sécher un peu pas pour le cuire.

Les cases chinois et poêle sont bien entendu optionnelles et ne dépendent que de la consistance du produit.

tout_au_chinois.jpga_la_poele.jpg

Seconde étape :
Une fois votre pâte moins humide, c’est à dire approximativement conséquemment à 5 ou 6 éreintantes et interminables minutes de travail (oui j’avais prévenu, c’est long et compliqué) arrive enfin l’instant où l’on met les doigts [3]

Prenez une feuille de brick, que vous coupez en deux. Pliez en deux le demi cercle restant (dans le sens de la longueur) pour obtenir une bande de brick double épaisseur.

Posez une cuillère de la mixture à un bout et pliez en triangle comme si c’était un drapeau américain dans un film de guerre (oui c’est facile à dire comme ça mais si vous trouvez une meilleure comparaison, je suis tout ouïe.

atelier_pliage.jpg

Troisième étape :

10 minutes au four feront passer vos samoussas de

samoussa_cru.jpg à samoussa_cuit.jpg

Dernière étape :

Souhaitez vous bon appétit et dégustez

Notes

[1] Car même dans la cuisine se niche la littérature

[2] pour le savoir vous en prenez une grosse cuillère à soupe, si ça commence à suinter et qu’une pellicule liquide se fait jour sous la cuillère c’est que c’est trop liquide

[3] si vous les avez déjà mis à l’étape du mixer, il va vous falloir appeler quelqu’un en renfort