Orange

Pacotine m’incitant fortement à écrire, voici une modeste tentative,

dans le genre Fantasy, intitulée Orange.

Si je vous prie de rester indulgent sur l’orthographe et la mise en forme,

je suis preneur de toute critique quoi qu’il advienne.

Orange

Il fallait qu’il se rende à l’évidence, quel que soit l’angle duquel il le regardait, il était orange. Il savait qu’il aurait du être brun, avec peut-être une petite teinte verdâtre, des reflets dorés dans le meilleur des cas. C’était loin d’être le meilleur des cas. Il y avait pourtant mis tout son savoir et toute sa volonté, le résultat était devant lui : son dragon était orange.

L’invocation de dragon est l’ultime examen de l’Académie de Maîtrise des Réalités, le nouveau nom que se donne l’école de magie pour tenter de conserver l’avantage sur les adeptes, toujours plus nombreux, de la vapeur. Un pyromane -ce ne pouvait être qu’un pyromane- avait en effet émis l’idée que l’on pourrait remplacer la magie par une carbonisation judicieuse d’à peu près tout et n’importe quoi sous un réservoir d’eau. Rülf se demandait de temps en temps s’il n’aurait pas du suivre cette voie, puis le bon sens reprenait le dessus: la thermodynamique n’a aucun avenir. Le monde passé, actuel, et futur ne seront toujours gouverné que par les invocations, dissipations, sortilèges, malédictions et bénédictions. Jamais la Réalité n’acceptera de se plier à leur croyance, quand bien même les brûleurs, comme ils se nomment eux même, parviendraient à asservir l’huile de roche.

Rülf examina à nouveau son dragon. Il n’avait jamais été doué pour les invocations. Il restait même persuadé que c’était son voisin qui en avait invoqué deux par un mauvais dosage de puissance lors de l’examen. Quand il lui avait posé la question, sa seule réponse avait été un haussement d’épaule avant d’aller recevoir le bourdon gravé des runes royales que le mage le plus doué de la promotion reçoit en même temps que sa place à la cours pour servir le roi.

Rülf par Pacotine

  • Share/Bookmark

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

15 commentaires sur “Orange”

  1. [...] donc voilà le résultat ce trouve sur son blog . Perso j’aime beaucoup [...]

  2. Pacotine dit :

    Moi j’aime beaucoup mais ça je te l’ai déjà dit :)

  3. Aurok dit :

    y’a moyen de tout publier sur une seule page ? ou je le fais tout seul à la mano :) pour le confort de lecture ca serait plus sympa

  4. Kara dit :

    bien sur !

    La version en une page est ici

  5. 2DT dit :

    J’ai beaucoup apprécié l’histoire, bravo! :)

  6. Aurok dit :

    mes remarques :

    Pratchett (Rülf me fait penser à rincevent en moins looser*)utilise la technique des anecdote à *. C a dire qu’il renvoit en bas de page lorsqu’on rencontre une des invention littéraire dont il a le secret. Ca casse le rythme et ca en ajoute car en général ces anecdotes sont bien trouvés et servent l’histoire, tout du moins l’humour. Dans ton texte, j’aurai bien vu la meme méthode pour l’histoire de l’arbre qui rend soul même le hasard

    la phrase « … Le cerveau reptilien, situé en amont de la queue et qui se chargea de diriger les débats, fut prié de ne pas tenir compte des avis qui pourraient être émis par le cerveau… » n’est pas très claire et mériterait une relecture de ta part, voire une reformulation. La référence au cerveau reptilien et au cerveau lui même est prête à confusion

    deux référence à l’analogie de l’observateur extérieur
    « [b]Un observateur[/b] averti, ou simplement sobre du camp Troixien, aurait pu remarquer un éléphant de mer orange tombant lourdement du rempart du chateau, juste sous le soleil qui commençait à poindre. »
    « Rülf n’avait aucune idée de ce qui venait de se passer. Seul un [b]observateur[/b] en surplomb de la scène aurait pu voir la boule de feu arriver, traverser le camp … »
    dans ma première et ma deuxième lecture, cela m’a fait ressentir une répétition

    au délà de ces quelques remarques, j’ai trouvé le texte très agréable à lire. On te reconnait dans l’écriture méticuleuse et soucieuse du détail. Peut être un peu trop, ce qui pourrait rebuter un certain nombre de lecteur (l’afflux de détail ne va pas dans le sens de la fluidité de lecture car elle demande plus de travail au cerveau pour visualiser).
    Les anecdotes et les références sont très droles et imaginatives.
    C’est un très bon et beau début. L’idée du dragon orange m’a bcp plus et j’ai pris bcp de de plaisir à lire cette histoire qui j’espère ne sera pas la dernière. Avec un mage aussi doué, on doit pouvoir inventer pas mal d’histoire à raconter non ? :p

    *Y’a pas plus looser que rincevent :)

  7. Kara dit :

    @2DT : merci :)

    @Aurok : ça c’est du constructif ^^
    Je vais prendre la référence à Pratchett comme un compliment,
    tu as surement raison dans tes remarques. Je manque d’objectivité puisque je SAIS exactement ce que je voulais dire. Et effectivement l’observateur fait répétition.
    Au delà de ces quelques réponses à tes remarques, merci d’avoir pris le temps de me lire, et de commenter

  8. Janerre dit :

    Je ne suis pas fan d’héroic fantaisie (quoique, je me soigne) et j’avoue, sans honte, que Pratchett me gonfle.
    Mais là, j’ai passé un bon moment. Je ne suis pas d’accord pour la répétition du mot » observateur », il y a quand même plusieurs phrases entre les 2 qui évitent cette impression.
    Si il y a une suite, je suis preneuse.
    Et je veux bien servir de cobaye au bourreau quand il veut… Pourquoi moi on me lapide pas avec des choux à la crème ??
    Bises et un grand BRAVO !

  9. Kara dit :

    Merci :)

  10. lambertine dit :

    Sympa.
    Moi aussi, j’ai trouvé du Rincevent en Rülf.

    Pour une critique plus approfondie, attendez quelques jours : je m’en vais imprimer tout ça et le relire crayon à la main.

  11. Kara dit :

    Avec plaisir :)

  12. Motive dit :

    Très bon petit texte et comme les autres j’ai retrouvé une touche de Pratchett que j’aime beaucoup, avec des anecdotes qui font glousser bêtement.

    Pour la critique pas grand chose à dire si ce n’est que j’ai trouvé indigeste en page3 la description du repas, phrases trop longues et trop lourdes et pas adaptées à un oneshot court.
    De même pour la description de cet univers fantasy vraiment sympa fourmillant de détails croustillants, c’est à la fois l’intérêt et le problème car ça fait beaucoup trop d’un coup à intégrer, par contre si le format était plus long tu pourrais diluer, amener par petites touches tout au long du récit et ça gagnerait en fluidité.

    Encore bravo si il y a une suite je la lirai avec plaisir.

  13. sanio dit :

    J’en ai lu des trucs pourris dans ma vie mais là tu bats des records. Change de boulot mec!

  14. Kara dit :

    Merci, ça m’aurait inquiété aussi que tout le monde apprécie, jme serais demandé si j’avais pas l’air malade ou quelque chose comme ça…

    Je suis rassuré, mais déçu que la critique soit si peu construite :)

  15. tykayn dit :

    Au début j’ai cru que j’allais rien comprendre et que ça allait partir dans un vocabulaire obtus digne des pires gamers de warcraft mais en fait non. C’est super sympa à lire et dans la continuité de tes style :)

    Comme critique je trouve que le tout est très bien construit, mais que tu devrais peut être donner plus tôt l’information que les Troixiens sont des envahisseurs.
    Et au début en parlant du bourreau, tu contribuerais plus concrètement à persuader les lecteurs qu’il est bizarre en nommant explicitement comment il l’est :)
    C’est du bon tout ça, MOAR ! \o/

Laisser une réponse