Le talent n’oblige pas au conformisme

Arrive une période où je ne pense pas pouvoir écrire quoi que ce soit sans éprouver d’énormes problèmes de crédibilité.

Heureusement, si je ne peux guère convaincre, je peux montrer.

Imaginez, une fille de Roberto Rossellini et Ingrid Bergman. Mariez la à Scorcese puis à Lynch.

Convenez que dans le domaine cinématographique cela puisse constituer un terreau fertile sur lequel même les pires talents pourraient s’épanouir.

Souffrez pourtant que la Dame, Isabella de son prénom, ait un réel talent.

Laissez la s’exprimer.

Écarquillez les yeux devant le résultat.

Isabella Rosselini est en effet scénariste, réalisatrice et interprète, de la série de courts métrage « Green Porno ». Dans cette série, elle « interprète » tout d’abord des insectes, puis des poissons, coquillages et autres crustacés dans ce qui peut s’apparenter à un témoignage du vivant; vivant qui nous raconterait donc sa vie, en insistant comme le terme porno peut le suggérer sur les aspects sexuels.

Le résultat est admirable à tout point de vue, bien qu’assez déconcertant. La saison 3, plus pédagogique marque un changement, à la fois dans le mode narratif et dans celui, encore plus spécial, de l’illustration, « Harem on the beach » semble à ce titre beaucoup plus mature, mais il perd ce coté cheap jubilatoire qui faisait le bonheur des premiers.

Un exemple avec l’abeille ?

Le reste sur le site de Green Porno

  • Share/Bookmark

Un commentaire sur “Le talent n’oblige pas au conformisme”

  1. tykayn dit :

    étonnant que y’ait pas un tag féminisme à ce billet :D
    Excellente cette vidéo :)

Laisser une réponse