Le temps des amours … en équation

Ça ressemble à une vaste blague, et il faut avouer que ça l’est peut-être tant le timing est bon et l’explication évasive.

Un professeur de mathématique australien1 publie la Formule de la Fiancée.

Cette formule vous donne l’age optimale auquel faire votre demande en mariage et vous marier.

Il suffit pour cela de soustraire l’age auquel vous avez commencé à penser à vous caser de l’age limite que vous vous imposez. Multipliez le résultat par 0.368 et ajoutez le à votre age minimal. Vous obtenez l’age auquel vous allez vous marier.

L'amour vu par des bics !

Simple, efficace, universel.

On ne sait absolument pas à quoi correspond le 0.368 mais que serait l’amour sans un peu de mystère ?

Ne vous inquiétez pas non plus si votre promis(e) n’obtient pas la même année. Il parait que c’est efficace à 40%, ça laisse un petit 60% d’échec tout à fait acceptable. Et puis ce n’est peut-être tout simplement pas le (la) bon(ne).

Romantisme…

Anthony Dooley à qui le monde doit cette formule semble bien convaincu que personne n’acceptera ou ne refusera une demande juste parce que sa formule le prédit. Par contre il semble assez conscient que « la formule de Dooley a dit que tu devais m’épouser » est très très loin d’être le comble du romantisme.

Mais après tout qui sait ? A la Saint-Valentin tout est possible …

Source : News.com.au

  1. en fait qu’il soit australien ne change rien []
  • Share/Bookmark

2 commentaires sur “Le temps des amours … en équation”

  1. Fildeon dit :

    Je ne parviens pas à comprendre pourquoi les journaux continuent à rendre compte du boulot de ces zozos. Alors que des tas de résultats concrets et intéressants sont publiés chaque jour; chaque fois qu’on voit un article « scientifique » dans un journal c’est pour parler de statistiques biaisées ou de formules totalement tartes… Pendant ce temps le LHC enregistre ses premiers résultats notables et personne n’en parle : http://www.collegehumor.com/video:1928329

  2. Kara dit :

    facilité de compréhension des journalistes ?
    aisance du scientifique à s’expliquer ?

    Ce qui passe ce filtre en sort déformé; pour peu que derrière le journaliste re-vulgarise un coup et il en sort un truc infâme alors que peut être avant c’etait sérieux…

    Bon là ce n’est certes pas le cas … j’ai filtré pour :)

    Et puis bon on ne peut en vouloir aux journalistes de ne plus reprendre ces vidéos: n’y avait il pas eu une vidéo qui n’avait pas été comprise comme parodique et reprise telle quelle ? (sur le thème de l’internet je crois)

Laisser une réponse