Archive pour avril 2009

Hurl (sans hache)

Jeudi 30 avril 2009

Le blog est désormais accessible à la racine ie http://karamazoff42.free.fr/
(et toujours via http://www.liens-inutiles.fr.st/)
ça ne change rien à la ligne éditoriale (comprendre que je continue à écrire ce que je veux) mais c’est plus joli et ça me fait plaisir alors comme en plus c’est gratuit…

Un jour je me paierai un nom de domaine et un hébergement qui me force pas à trouver un proxy…ou pas

Haro sur les bouddhistes

Mercredi 29 avril 2009

Parce qu’il faut bien taper sur quelqu’un ?

Parce qu’ils sont un symbole ?

Parce que Fildeon a raison ?

Parce que peut-être qu’il se défendront pas ?
Ah et puis c’est pas la chine, ils achètent rien[1]

Je ne résiste pas à l’envie de poster ce texte, d’autant plus qu’avec le retour de l’Hadopi, j’éprouve une certaine satisfaction à poster des écrits de quelqu’un d’autre…

There’s an enemy living among us
I think you who I mean
Nobody really knows a thing about them
Not even Martin Sheen

They’re a threat to our standard of living
And the cheap supply of oil
I say let’s rout their sorry asses out
Before they soil our American soil

Oh, let’s go after the Buddhists
Let’s knock some shaven heads
Those humanistic, non-materialistic,
Pacifistic slugabeds

They’re ego-less and nonviolent
Un-American and weird
They just sit and stare at the wall and their
God doesn’t even have a beard

Oh, I don’t want to say too much about it
They might be listening right now
Meet me later in the parking lot
I got the yellow El Camino with the
Bumper sticker saying,
« Isolationism — Ask Me How! »

It’s a nation of freedom and tolerance
And that’s just plain dangerous
Let’s wipe out terrorism everywhere
Except, of course, where the terrorists are us

Oh, let’s go after the Buddhists
Let’s go rough up some monks
Those semi-mystic, anti-dualistic
Morally relativistic punks

Instead of contemplating their navels
They can contemplate our naval might
Hone your epithets, grab a torch and let’s
Go find somebody to enlight…en

Hey, dude
You look like you’d
Have a patri-idiotic attitude
Let’s kick some Bude!

Oh…mmm

Let’s Go After the Buddhists
words and music by Roy Zimmerman
© 2004
(From « Homeland »)

Si au tout début de cet article vous cherchiez réellement la raison, alors c’est la 3, parce que Fildeon a raison et que Roy Zimmerman a énormément de talent. J’espère donc que vous n’avez pas pris ce texte au premier degré, car c’est tout sauf ça. Depuis plus de 20 ans ce satire, comme il se définit lui même, écrit et interprète des textes dont le rythme et la rime n’ont rien à envier à nos talentueux rappeurs.[2]

Ses textes plein d’humour, [3] dénoncent de manière systématique tous les travers de la société américaine [4]. C’est magnifique de cynisme réalisme, ça tape juste et bien là où ça fait mal. Bref c’est du bonheur en branche.

Si on a des talents pareils en VF je suis curieux de les connaitre. En attendant, une petite vidéo sur un sujet qui risque un jour de nous concerner :


Creation Science 101 by Roy Zimmerman

Quelques liens bien zutiles :

Un dernier pour la route, que je dédie tout spécialement à Dame Christine [5] Albanel


« Hello NSA » by Roy Zimmerman

Ah et j’allais oublier
bien sûr son site[6] :

Roy.jpg

Et … ne tapez pas sur les bouddhistes… ne tapez sur personne !

Notes

[1] Je fais l’amalgame entre bouddhistes et tibétains si je veux.

[2] qu’on leur donne un fromage et qu’ils nous oublient !

[3] oui ok par contre il est vrai qu’il faut comprendre l’anglais

[4] hein ? quoi ? non pas la nôtre, évidemment pas la nôtre, voyons…

[5] fait péter les olives ! ©les guignols

[6] sur lequel toutes ses chansons sont bien entendues disponible par offres légales, je le signale car je suis pas un pousse au crime moi, pas taper :(

Ruby a une nouvelle liaison !

Mardi 28 avril 2009

Quel espèce de gros pervers ! Il en avait déjà 3 mais ça ne suffisaient pas pour certains qui s’évertuaient à essayer de prouver qu’une quatrième était possible.

Ils ont enfin réussi et Ruby a pu avoir sa 4ième liaison. Quel bonheur. Ça redonne foi en l’humanité. D’après les témoins Ruby était très très mais vraiment très excité. Il est tout de même resté froid tout le temps que ça a duré. Et pour être franc, il s’est calmé relativement vite et l’ensemble ne fut pas bien long.

Rentrer dans les détails serait peu être trop intime…

Non, ok rentrons dans les détails. Nous disions donc que ça a été rapide mais que Ruby était à la fois très froid et très excité. Si l’on veut être plus précis:

  • Ça a duré 1/100 000 ième de seconde ben oui mesdames…
  • Ruby était à peine à quelques millionièmes de degré au dessus du 0 absolu
  • Il était très excité puisque un de ses électrons a été amené sur une orbitale[1] 400fois plus haute que la normale

Tout cela lui a permis de se lier avec un autre atome de rubidium qui passait par là (pas par hasard ! ) et de faire une gigantesque mais éphémère molécule.

Il faut pourtant bien avouer que l’on se fiche de la liaison du rubidium. Le plus intéressant est que ce soit appelé liaison. « Pourquoi donc ?  » diront les esprits chagrins, « ne peux-tu simplement te rejouir pour lui ? ». Je ne puis car je pense qu’il se fourvoie.

Reprenons les différentes relations sous un autre angle :

  • La liaison covalente : c’est la liaison égalitaire, le mariage, tout est mis en commun
  • La liaison ionique : c’est la liaison extra-conjugale, les affaires sont soit à l’un soit à l’autre mais rien n’est aux deux.
  • La liaison de van der Waals c’est la liaison mondaine, basée sur l’envie et le paraitre.

La nouvelle liaison de Ruby n’est dans aucune de ces catégories, Ruby était tranquillement chez lui, l’autre atome de rubidium s’est contenté de regarder le panneau à l’entrée du jardin, visible grâce à l’électron excité, Attention, chien méchant ou plutôt Sonnez fort, je comate devant Derrick et de passer son chemin lorsque l’électron a finalement perdu son énergie.

Bref certainement pas de quoi appeler Voici, ni faire un roman photo.

I can’t tell you of any applications where you might build something out of these molecules. This is just fundamental physics.
Vera Bendkowsky, University of Stuttgart

Au moins sont-ils conscient de l’inutilité de la chose.

Notes

[1] L’électron tourne autour du noyau à une certaine « altitude », plus l’électron est excité (plus il a d’énergie) et plus cette orbitale est haute

Théorisation du Troll

Lundi 27 avril 2009

lvl10.jpgL’on a déjà vu dans ces pages que les trolls se sont développés avec la démocratisation de l’internet. Si l’on devait résumer ce qu’est un troll, ce pourrait ressembler à cela : un être malfaisant, ayant une idée sur à peu près tout (que les parisiens se rassurent je ne parle pas que d’eux !), persuadé d’avoir la science infuse et de devoir la diffuser, et pour qui la discussion se résume à convaincre les autre qu’il a raison et qu’ils feraient mieux de le reconnaitre sinon …

Tout cela n’est pas très engageant et l’on en est vite rendu à couper court à ce genre de conversation.

Néanmoins, ce qui apparait au premier abord comme la manifestation spontanée de la bêtise et de l’immaturité ne l’est peut-être pas tant que ça. Tel monsieur Jourdain qui dit de la prose sans le savoir, les trolls du net s’adonnent à un art méconnu.

Qui pourrait croire qu’en inondant les fora de leurs messages, ils pratiquent ainsi un art théorisé depuis presque deux siècles ? Qui pourrait imaginer que sous leur air inculte se cache la mise en œuvre de principes dialectiques germains ?

Schopenhauer.jpg

Schopenhauer

Ce philosophe allemand a été le premier à mettre par écrit les grands principes du trollage. Bien sûr en 1830, il n’avait aucune idée de l’engouement fidèle que mettraient des millions d’internautes à lui donner raison, sinon peut-être n’aurait-il pas été adepte du pessimisme. Dommage pour lui, mais pas pour nous…

La rhétorique et la dialectique ont de tout temps fait partie du bagage du philosophe, mais Schopenhauer a été plus loin que les autres, Il ne s’est pas intéressé à la transmission de l’information, ni même à l’art de convaincre. Il n’en est absolument pas question. Et puis ça n’aurait rien à voir avec les trolls. Schopenhauer a été plus dans l’efficacité, il s’est directement intéressé à l’ Art d’avoir raison. (là je sais que je commence à intéresser Pacotine ). Mieux que cela, il s’est chargé d’écrire un traité sur l’art d’avoir …toujours raison (là Pacotine est ferrée).

Là où Schopenhauer impressionne réellement le profane que je suis, c’est que la plupart de ses arguments pourraient servir à commenter les posts des trolls actuels. Quelques exemples :

  • Stratagème III – La généralisation des arguments adverses
  • Stratagème VI – Postuler ce qui n’a pas été prouvé
  • Stratagème XI – Généraliser ce qui porte sur des cas précis
  • Stratagème XVII – Se défendre en coupant les cheveux en quatre
  • Stratagème XXVIII – Convaincre le public et non l’adversaire
  • Stratagème XXX – Argument d’autorité
  • Stratagème XXXI – Je ne comprends rien de ce que vous me dites

Certains de ses conseils sont bien connus des trolls volontaires

Stratagème VIII – Fâcher l’adversaire

Provoquez la colère de votre adversaire : la colère voile le jugement et il perdra de vue où sont ses intérêts. Il est possible de provoquer la colère de l’adversaire en étant injuste envers lui à plusieurs reprises, ou par des chicanes, et en étant généralement insolent.

D’autres sont suivis avec assiduité par les trolls involontaires

Stratagème XXXVI – Déconcerter l’adversaire par des paroles insensées

Nous pouvons stupéfier l’adversaire en utilisant des paroles insensées. [...]S’il est secrètement conscient de sa propre faiblesse et est habitué à entendre de nombreuses choses qu’il ne comprend pas mais fait semblant de les avoir comprises, on peut aisément l’impressionner en sortant des tirades à la formulation érudites, mais ne voulant rien dire du tout, ce qui le prive de l’ouïe, de la vue et de la pensée, ce sous-entend qu’il s’agit d’une preuve indiscutable de la véracité de notre thèse.

La lecture des stratagèmes est aisée et vous rappellera avec nostalgie les forums de discussion de votre prime jeunesse (que vous fussiez d’un coté ou de l’autre de la barrière trollesque) et aussi certains hommes politiques de votre prime time.

Les deux liens indispensables :

T’en as marre de ton Luminou ? Achète un chien !

Dimanche 26 avril 2009

luminou.jpgluciole.jpgC’est vrai quoi, le luminou ça commence à dater sévèrement. (une photo pour Pacotine qui ne voyait pas de quoi je parlais.). C’est has been. Et la luciole, on en trouve plus, j’arrive même pas à en retrouver le nom (si quelqu’un sait…).

Mais pas la peine de s’en inquiéter, car venu tout droit du Japon de Corée, voici : le chien fluorescent.

Formidable innovation qui ne sert à rien sinon à faire parler. Des lapins fluorescents ont déjà été obtenus. Y’a t’il un challenge spécial à faire un chien ? Pas spécialement hormis le fait que ce chien est un clone alors que le lapin était bêtement seulement transgénique. Bon ok un chien cloné c’est déjà quelque chose, mais ça n’empêche pas cette nouvelle de sentir très mauvais.

La principale raison en est que le clonage du chien est l’œuvre de Woo Suk Hwang qui d’après l’enquête a falsifié tous ses travaux sur le clonage humain, mais pas ceux sur le clonage canin … La seconde raison est le pourquoi.

Le but avoué de cette expérience est de permettre d’avoir des modèles canins de maladies humaines. Le but un peu moins avoué est, à terme de commercialiser des chiens comme l’on commercialise des souris.

On leur souhaite bien du plaisir, pour passer outre le fait que les chercheurs ont déjà assez de modèles, et que celui-ci est à peine aussi pertinent que les autres et surtout, surtout, qu’il va falloir plus que de beaux petits chiots fluos pour amadouer l’opinion publique occidentale et lui faire accepter l’idée d’utiliser les chiens comme souris de laboratoire.

« Transgenesis is labourious, expensive and slow.[...] Add the expense of caring for laboratory-reared dogs and negative public perceptions and it could mean few researchers turn to transgenic dogs like Ruppy [...]it’s not on my horizon as a dog geneticist at all. »
Nathan Sutter, geneticist specialising in dogs at Cornell University in Ithaca, New York.

Dernier point : le chien se nomme donc Ruppy comme la citation le laisse comprendre, il émet une lumière rouge lorsqu’il est exposé à de la lumière ultraviolette et c’est un beagles

chienfluo.jpg

Pacman

Vendredi 24 avril 2009

Bon ok Pacman c’est culte, je suis d’accord avec ça.
stat3.jpg La plupart des gens ont déjà joué à une version de pacman,

Des études très sérieuses le prouvent

… surement… bon ok pas celle là

Mais d’autres comme ici ont vraiment étudié pacman sous tous les angles.Et leur rapport est très … surprenant. Par exemple, saviez vous que les 4 fantômes des pacmans n’ont pas la même personnalité? A l’en croire, tous sont différents dans leur caractère et leur intelligence.

Pinky: Nicknamed “Pinky”, the pink ghost’s character is described as one who is speedy. In Japan, he is characterized as machibuse, meaning “to perform an ambush”, perhaps because Pinky always seems to be able to get ahead of you and cut you off when you least expect it. He always moves at the same speed as Inky and Clyde, however, which suggests speedy is a poor translation of the more appropriate machibuse. Pinky and Blinky often seem to be working in concert to box Pac-Man in, leaving him with nowhere to run.

Une lecture fort intéressante, dans un anglais pas très compliqué

Tu sais que t’es en Belgique quand…

Jeudi 23 avril 2009

On s’est tous posé un jour la question.
L’obsédante et entêtante question.
Il n’est souvent pas facile d’en trouver la réponse, pourtant, si l’on sait repérer les indices alors peut on espérer savoir.

Voici donc les indices qui permettent à coup sûr de savoir si l’on est en Belgique ou non !

  • Les commerçants te disent « s’il vous plait » en te rendant la monnaie.
    S’ils disent merci tu es en France, s’ils ne disent rien attention, tu peux soit être en région parisienne, soit chez un belge malpoli (mais il est beaucoup plus vraisemblable d’être à Paris dans ce dernier cas!)
  • Tu vois plein de gens en survêtement.
    Cet indice est encore plus utile puisque le taux de personne en survêt’ permet aussi de connaître la proximité de Charleroi.
    « Tu sais comment on reconnait un le marié dans un mariage carolo (ie de Charleroi) : c’est celui qui a le plus beau survêtement »
  • Quand tu demandes « un pain » à la boulangerie on te répond systématiquement « gris ou blanc ? tranché ? »
    Au lieu de te filer ton pain !
  • Tu entends sans arrêt parler de septante et nonante
    Attention là aussi, si en plus tu entends des octantes, tu es bien trop au sud… tellement au sud que t’es même plus en belgie mais en suissie !
  • Tu dégustes un Cécémel en terrasse
    Ça se passe de commentaire, et merci senseo, je vais m’en faire un.
  • A midi tu hésites entre tes tartines et un pistolet
    -Et un pistolet américain sauce samouraï pour moi.
    -2 Euros septante
    -Voilà trois
    -Et trente de retour, s’il vous plait.
  • Le commerçant fait une drôle de tête quand tu sors ton chéquier
    Et te précise que ça va pas être possible
  • On ne te propose de payer que par Bancontact ou Proton
    Et que t’es comme un con avec ta Visa
  • Les autoroutes sont éclairées
    -Tu sais pourquoi en France ils éclairent pas les autoroutes ?
    -heu
    -parce que les Français se prennent déjà pour des lumières
  • Où que tu veuilles aller, il faut prendre ton go-pass ou alors passer par le ring
    Ça fonctionne à partir de et vers n’importe où en Belgique !

N’hésitez pas si vous voyez d’autres indices :)

Diggerland

Lundi 20 avril 2009

Imaginez…
Un monde libre
Un monde où les idées les plus folles deviennent réalité
Un monde où les gens conduisent des engins puissants
Ce monde existe !
et il semble que ce soit Diggerland.

Je me suis toujours demandé d’où venaient les idées qui conduisent à faire des parcs d’attractions, Et j’en étais resté aux réponses simples que sont :

  • Des mascottes mignonnes
  • Un élément fun (l’eau généralement mais ça peut être la nature, la forêt …)
  • Des attractions bon-enfant à base de glissade, de vitesse ou d’adresse aka je te gagne un ourson en peluche avec les fléchettes là et après on va faire un tour de toboggan géant

Et il me semblait tout aussi évident que ce devait attirer grands et petits, que le site internet se devait d’etre flashi et user-friendly, qu’il devait avoir un hymne entrainant et facilement mémorisable afin que les pitits n’enfants le chantent dans la voiture jusqu’à ce que les parents les abandonnent au bord de la route cèdent et les y emmènent

Mea maxima culpa en fait il suffit d’un thème et ce peut être n’importe quoi.
Vous n’y croyez pas ?

digger.gif Pourtant si je voulais faire un parc sur heu… disons … les engins de chantiers jaunes, les pelleteuses et les tractopelles et bien je pourrais ne pourrais pas parce que c’est déjà pris par des anglais un peu fous. Et si je voulais faire un site pas très beau avec une musique qui hérisse les cheveux de Pacotine … ah ben ils l’ont fait aussi. Décidément !

Et il semble que ça marche quand on voit qu’ils en ont 4 ouverts au Royaume Uni.

Mais même si le thème du parc parait un peu osé (je serais curieux de connaitre la consommation de ces bestioles jaunes), même si mettre des gosses et des adultes non formés au volant de machines aussi puissantes s’assimile à de l’inconscience, même si il faudrait interdire totalement le fait d’inculquer de manière passive aux gosses que les moteurs puissants c’est fun, ils ont le mérite d’avoir bâti un truc ou d’avoir juste gardé les engins de chantier en disant qu’ils allaient le faire …

Je vous offre le lien, profitez de la bannière flash, c’est puissant ! diggerland.gif

Pendant qu’en France, on brûle des voitures…

Vendredi 17 avril 2009

En Belgique, on fume des vélos
Si si !

Lire le reste de cet article »

Piou, Pipiou, faisait l’oiseau dans son nid

Jeudi 16 avril 2009

Et on va là-bas pour les photos du nid sans les oiseaux, ceux ci étant occupés à prendre les photos…