Het mooie Nederlands

21 novembre 2010

Je sais que je délaisse ce blog pour l’instant.

Cela ne durera pas mais je préfère mettre toute mon énergie dans l’apprentissage de ce Néerlandais tellement utile, aux dires de tous, pour se faire enc employer.

Certains auront pu m’entendre ici ou là raler du caractère bien moins intensif qu’annoncé de ma formation, ou d’un certain laissé aller dans la tenue de celle ci.

A m’écouter, on aurait pu me croire chez des charlots. Il n’en était rien. Ayant fini le module, ils ont poussé le professionnalisme jusqu’à me remettre une attestation le prouvant.

Bien évidemment, et comme on peut s’y attendre d’un organisme qui forme aussi bien aux langues qu’à l’informatique ou au secrétariat, les documents sont magnifiquement réalisés. Je me suis permis d’anonymiser le document :

Attestation

Début du commentaire, ..., Fin du commentaire

Voyez bien qu’ils sont sérieux !

Nederlands

4 octobre 2010

Ik leer nederlands

Dat is moeilijk…Ik heb geen tijd om te schrijven

tot ziens

ps : dès que j’ai le temps je m’y remets vraiment

L’eau sèche

6 septembre 2010

Revoilà septembre, comme chaque année en fait. Peu de surprise de ce coté là.

Je me disais qu’après une si longue interruption, il faudrait quelque chose d’énorme pour reprendre ce blog. Quelque chose sur lequel poser un article sans trop regarder en arrière. Qui me permette de passer sous silence mon addiction un peu trop chronophage pour Pratchett (Les Annales Du Disque Monde), pour Neil Gaiman (American Gods) ou pour leurs collaborations trop courtes (De Bons Présages).

Et arriva ce que personne n’osait plus espérer.

Non, une équipe de généticiens n’a pas implanté de gène de tigre dent-de-sabre dans une poule commune. Pas plus que dans une poule moins commune. Ce serait d’un commun…

Bien mieux que cela, le Docteur Carter de l’université de Liverpool publie ses recherches sur le stockage de gaz dans … ben … de l’eau sèche…

A bien y regarder donc, la fameuse blague est devenue vraie, les scientifiques ont fini par inventer l’eau en poudre !

De l'eau en poudre

De l'eau en poudre

Le but n’étant pas de la réhydrater comme nous pourrions le croire si nous voulions nous moquer mais au contraire d’y dissoudre d’autres composés. Cette eau sèche n’est de toute façon pas « déshydratée » mais juste « entourée » d’une pellicule de silice, un peu comme un grumeau inversé.

En effet, il s’avère que l’eau en poudre est par exemple un excellent solvant pour le dioxyde de carbone ou le méthane. Des applications pratiques en tant que piège à CO2 ou transport de gaz dangereux sont envisagées.

Par ailleurs, il semble que cette eau puisse être utilisée de manière très efficace en tant que catalyseur pour des réactions hétérogènes (entre des liquides et des gaz).

Au final c’est bien moins drôle et moins bête que ce que l’on imagine tous depuis notre première rencontre avec une boite de lait en poudre.

C’est décevant quand la science transforme l’imaginaire absurde en concret utile.

Sources:

Déterminisme sexuel ?

22 juin 2010

Comme tout le monde j’apprécie particulièrement ce qui me permet de me croire un peu moins « déterminé » que les autres. Ce qui éloigne le spectre tutélaire de la destinée.

Aujourd’hui j’avoue que cette sensibilité exacerbée qui me pousse à aimer l’idée que je ne suis moi même que par moi même m’aurait fait détester être une femme. Car aujourd’hui, encore une fois, on leur met sous le nez que les réactions qu’elles ont, ce qu’elles ressentent, ne leur appartient pas.

Petit tour d’horizon :

Le cerveau des femmes leur fait se voir 60% plus grosses

L’image mentale qu’elles ont d’elles memes est tres fortement altérée. Après leur avoir demandé de mettre leur main sur une surface, on leur a demander de marquer quelques points importants. Il en résultent que la distance pouce-indexe est majorée de 70% et que la longueur des doigts est minorée d’environ 30%.

Largeur majorée, longueur minorée, il semble très facile de se prendre ainsi pour une petite boule quand le cerveau y aide autant. En fait d’après les chercheurs ce pourraient être les même phénomènes qui seraient a l’œuvre dans les pathologie de type anorexie.

Des comparaisons photographique ont montré que l’œil était parfaitement capable de reconnaitre un modèle de même taille, mais le cerveau reste le plus fort et parvient tout de même a imposer son « image » corporelle à l’ensemble de la conscience.

Les femmes sont plus sujettes au stress et à la dépression

Et oui, et jusqu’à présent on ne savait pas pourquoi.

J’écris cela tout en sachant que d’ici quelques années il faudra surement faire un article sur les stress  et dépressions masculines que la société niait, ou quelque chose d’approchant…Mais en attendant c’est la femme qui est plus touchée.

Beaucoup avaient cherché la raison, elle est désormais connue, c’est parce que la femme est plus sensible à la corticolibérine. Et pas qu’un peu, à en croire l’article non seulement la femme est plus sensible à des faibles doses de cette neurohormone mais en plus elle est moins capable de gérer les hautes doses.

Cela revient scientifiquement parlant à dire qu’elles ont plus mal au pieds parce qu’on leur marche plus souvent sur les orteils. Ça n’explique rien et se contente de déplacer la cause. On en sait finalement autant en se contentant de dire que l’on a observé chez des rates de laboratoire soumises a un test de stress que leurs neurones étaient plus sensible à cette hormones quand dans le même temps les mâles se désensibilisaient pour s’adapter à ce stress…

Tout le monde sait que la femme et la rate ont des métabolismes étonnement similaires…non ?

Les femmes réagissent à leur environnement

Cocorico ! Non ? Si !

Une étude menée par des psychologues français et publiée dans le très sérieux journal de référence psy1 Psychology of Music montre que les femmes réagissent à la musique2 et que leur comportement est très fortement influencé par ce qu’elles ont entendu.

Le mode opératoire se suffisant à lui même pour se moquer gentillement, je vous en fais part.

87 femmes volontaires de 18 à 20 ans  vont patienter tour à tour dans une pièce pendant 5 minutes avant de participer individuellement à ce qu’elles croient être une enquête de consommation sur des biscuits menée par un homme d’une vingtaine d’année.

A la fin de cette enquête prétexte, l’homme utilisera toujours le même pitch pour tenter d’obtenir le numéro de la demoiselle, les statistiques précises données par l’article montrent la taille des groupes et les résultats obtenus 27.9% (12/43) et 52.2% (23/44) ont respectivement accepté de donner un numéro de téléphone.

Quelle est la différence significative entre les groupes ? la situation personnelle ? l’orientation sexuelle ? le niveau d’étude ? Peut etre, de toute façon etre statistiquement significatif avec 87 personnes est illusoire. Mais la difference qu’ont retenu les chercheurs est la musique entendue par ces femmes lors de leur attente. Le groupe ayant le plus donné son numéro est celui qui avait écouté une chanson romantique, l’autre n’ayant eu droit qu’à une chanson « neutre »

Juste pour rire, les chansons étaient: Je L’aime à Mourir de  Francis Cabrel, et L’heure du Thé de Vincent Delerm3

  1. Je pense que l’ironie se suffit à elle même mais je préfère mettre une note pour être sur []
  2. comme les plantes vertes donc ? []
  3. la romantique c’est la première hein []

Dérisoire

21 juin 2010

Oula, ça faisait un bail que je n’avais rien posté…

Comment me justifier … Ik heb geen tijd ! Ik leer nederlands om een werk te vinden. Dat is moelijk…

Et de toute façon, vu la triste nouvelle qui vient de tomber sur le monde, poster ici semble bien dérisoire. Non, je ne parle évidemment pas de foot, sinon j’aurais titré « Lol », je parle de la fin du monde qui arrive .

Frank Fenner, qui n’est pas la moitié d’un imbécile et a notamment contribué à éradiquer la variole,  nous donne jusqu’à la fin du siècle pour nous éteindre. Selon lui, réchauffement climatique et croissance de la population mèneront l’humanité à sa perte. En fait, d’après lui, nous sommes déjà perdu et tout ce que nous pourrons entreprendre ne peut que nous gagner un peu de temps avant l’inévitable

Nicholas Boyle de l’université de Cambridge a pour sa part calculé que l’apocalypse, n’aura lieu ni en 2011 ni en 2012, contrairement à ce que les scientifique d’hollywood prédisaient mais en  2014. Pour ceux que ça intéresse, ses calculs ne précisent pas si l’évènement aura lieu avant ou après la coupe du monde1 Ce sera la clé pour savoir si les derniers jours de l’humanité se feront dans la paix et la prospérité ou dans la violence et la pauvreté…

Si cela se vérifie, l’anthropocene aura signé l’apogée et la fin de l’humanité.

Raison de plus pour rire de tout avant de devoir pleurer.

Sources :

  1. Espérons que ce soit avant… []

Mémé préfère les filles

3 mai 2010

La génétique c’est beau.

Et surtout ça répond à plein de question que l’on ne se posait pas. Avec des réponses que l’on imagine pas.

Je n’ai pas osé parler il y a deux semaines de la peur innée des femmes de grossir tellement ça m’a paru con et sans recul. A moins que ce ne soit une peur innée subitement apparue il y a vingt ans.Car j’ai beau chercher dans mes livres d’histoire j’n'ai jamais trouvé un seul texte parlant de « mince et belle » et surtout je doute que la peur de grossir ait une quelconque influence sur quoi que ce soit quand la peur de manquer domine… Bref bon là j’exagère, cette peur là est environnementale et induite par les messages publicitaire (oui en contradiction donc avec le titre de l’article) mais tout de même …

Et bien aujourd’hui c’est une nouvelle étude qui vient expliquer le monde aux braves gens du peuple.

Ainsi donc, je le précise au cas où votre parenté ne vous aurait pas permis de le remarquer durant votre jeunesse, les grands-parents ont des préférences. Quel est l’imbécile bien pensant qui a dit que tous les petits enfants étaient appréciés de la même manière ? Pendez le !

Je vous laisse essayer de deviner les moteurs de leur preférence ?Je vous aide un peu :

  • -Turbulence: vous aimeriez hein ? ça aurait pu. Mais non courir partout et renverser le déambulateur à tout bout de champ n’est pas un critère.
  • -Visite: ne cherchez pas, visiblement visiter mémé à l’hospice ou l’aider à fermer ses confitures n’est pas non plus un critère …
  • -Ressemblance : Même pas !

Un indice : les grand-mères paternelles auraient une préférence marquée  pour les petites filles.

  • -L’alternance ? Après avoir déjà vu grandir un fils, une petite fille éveillerait leur curiosité ? que nenni.

Beaucoup plus prosaïquement : les grands parents sont plus proches des petits enfants avec lesquels ils partagent le plus de chromosome.

Et par l’intermédiaire du chromosome X, les grands mères paternelles ont plus de gènes en commun avec leurs petites filles.

Ce qui expliquerait aussi suivant l’article du telegraph que les grand parent paternel soient de toute façon moins investis que les maternels (car ne pouvant être sur de la lignée) et que quoi qu’il arrive, un grand père le soit moins qu’une grand mère.

C’est positivement ravissant. Je ne pensais pas les grands parents capables de compter les chromosomes. Et je ne pense pas qu’une quelconque grand mère, où que ce soit, ait un jour fait ce calcul.

Source:

Cook and Book ?

29 avril 2010

La météo et la flemme étaient jusqu’alors les deux principales raison à la régularité défaillante de ce blog.

De toute évidence il faudra en ajouter une troisième : Cook & Book

Non Pacotine ou moi n’écrivons de livre de cuisine (quoi que …) mais nous avons visité woluwe …

Si le shopping de woluwe reste un shopping (bruyant, pesant, odorant, peuplé et … cher), faire le tour du quartier aura été bénéfique.

Si vous y passez, arrétez vous lorsque vous verrez Cook and Book.

Autours d’une petite place, très calme malgré la proximité d’un grand boulevard, s’étendent quelques batiment. Croyez le ou non ces batiments incarnent un art de vivre.

Sur plusieurs terrasse, encore plus d’ambiances intérieures et de décors baroques, s’étendent, mélés, des réstaurants ET des librairies.

Si Pacotine avait eu ses affaires de dessin, je peinerais en ce moment à la sortir d’un des transat de la terrasse du fond…

Ps : Les librairies ont vraiment de tout …En témoigne ce désodorisant voiture particulièrement « frais »

Un désodorisant frais

Un désodorisant frais

Il est probable que nous y prenions nos quartiers d’été :)

Sortie

23 avril 2010

Juste un petit détail d’une ballade effectuée récemment, il faudra que l’on y retourne photographier LA maison steam-punk (encore plus que le musée des instruments de musique)1 :

Comme c'est affectueux

Dans le doute, nous ne sommes pas entrés, nous attendrons de savoir à quelle(s) catégorie(s) nous appartenons.

Et puis … il a des coins tellement plus alléchants

Pour éviter les mauvais jeux de mot : pas moins de 3 boules par personne !

  1. Le mot « steam-punk » est un qualificatif de Pacotine, moi je me souviens m’être écrié : « Oh! la maison de Jules Verne ! » Et il me semblait que c’était parfaitement adéquat. []

Bonne conscience

21 avril 2010

Aucune explication n’est fournie, avancée, ou même supposée du bout de la plume.

Mais la « blogosphere » commence à se théoriser imperceptiblement.

Ainsi, une étude anglaise relayée par le Time of India (ses pages « Life » vous feront comprendre à quels point le journalisme en France et en Belgique est sérieux).

Les chercheurs ont en effet analysé les posts de 75 blogueurs (je ne dis rien sur le panel … c’est déjà bien, en France quand on regarde la blogosphère on arrête bien avant cette maigre représentativité). Ces blogueurs publiaient tous sur livejournal.com (c’était d »ailleurs un des critères de sélection).

Ils en sont arrivés à la conclusion que seule la quantité de publication comptait pour accroitre sa popularité. Le ton, le vocabulaire, et toutes ces choses tellement annexes qui peuvent nous mener à apprécier un écriture particulière ou non, n’entrent pas dans l’équation.

On attendra une étude similaire sur les blogs du Nouvelobs ou de la libre belgique :p pour généraliser.

Et après, s’il nous reste un peu de mauvaise foi, on tentera même de regarder si le nombre de billets est un critère universel ou seulement adapté à une tranche d’age. On pourra même vérifier s’il n’y aurait pas une corrélation avec le fait que la page d’accueil liste les nouveautés.

Ce n’est pas demain la veille qu’une étude sérieuse sera faite sur la façon d’utiliser l’outil net. C’en est désolant.

Je me permet de râler, ça ne vous gène pas ? Non c’est sûr… seul le rythme compte. Au final je ne sais pas si j’en suis plus outré en tant que blogueur ou que lecteur …

Source :

Orange

18 avril 2010

Pacotine m’incitant fortement à écrire, voici une modeste tentative,

dans le genre Fantasy, intitulée Orange.

Si je vous prie de rester indulgent sur l’orthographe et la mise en forme,

je suis preneur de toute critique quoi qu’il advienne.

Orange

Il fallait qu’il se rende à l’évidence, quel que soit l’angle duquel il le regardait, il était orange. Il savait qu’il aurait du être brun, avec peut-être une petite teinte verdâtre, des reflets dorés dans le meilleur des cas. C’était loin d’être le meilleur des cas. Il y avait pourtant mis tout son savoir et toute sa volonté, le résultat était devant lui : son dragon était orange.

L’invocation de dragon est l’ultime examen de l’Académie de Maîtrise des Réalités, le nouveau nom que se donne l’école de magie pour tenter de conserver l’avantage sur les adeptes, toujours plus nombreux, de la vapeur. Un pyromane -ce ne pouvait être qu’un pyromane- avait en effet émis l’idée que l’on pourrait remplacer la magie par une carbonisation judicieuse d’à peu près tout et n’importe quoi sous un réservoir d’eau. Rülf se demandait de temps en temps s’il n’aurait pas du suivre cette voie, puis le bon sens reprenait le dessus: la thermodynamique n’a aucun avenir. Le monde passé, actuel, et futur ne seront toujours gouverné que par les invocations, dissipations, sortilèges, malédictions et bénédictions. Jamais la Réalité n’acceptera de se plier à leur croyance, quand bien même les brûleurs, comme ils se nomment eux même, parviendraient à asservir l’huile de roche.

Rülf examina à nouveau son dragon. Il n’avait jamais été doué pour les invocations. Il restait même persuadé que c’était son voisin qui en avait invoqué deux par un mauvais dosage de puissance lors de l’examen. Quand il lui avait posé la question, sa seule réponse avait été un haussement d’épaule avant d’aller recevoir le bourdon gravé des runes royales que le mage le plus doué de la promotion reçoit en même temps que sa place à la cours pour servir le roi.

Rülf par Pacotine

Lire le reste de cet article »